Journal de bord

Ouverture de la bouche

Vous avez déjà entendu votre dentiste vous dire : « Ouvrez la bouche encore, encore » ou bien votre professeur de chant vous dire : « Relâchez vos mâchoires ». Et si nous pensions à séparer les dents supérieures des dents inférieures, que se passerait-il ? Cela créerait plus d’espace dans notre bouche, c’est-à-dire, ouvrir la bouche.

En Feldenkrais, on s’intéresse à la manière de faire et on élargit nos possibilités. Une des leçons de cette semaine était de découvrir une autre façon d’ouvrir notre bouche en imaginant que nos dents du haut et du bas se séparent. Une attention délicate, avec l’intention d’ouvrir la bouche de cette manière, invite notre corps et notre esprit à agir différemment. Le corps apprend alors à créer une voix douce pour mieux chanter ou simplement parler en douceur. 

14 06 24

La tête légère ou lourde ? N°2

Durant notre dernière séance, nous avons exploré une sensation surprenante : soulever la tête comme pour aller voir les pieds en étant allongé sur le dos. Au début, la tête nous paraissait extrêmement lourde. Une élève a même commenté : « Oh là là, la mienne pèse 50 kg ! »

Pendant toute la durée de la leçon, nous avons laissé notre tête au repos. Cependant, grâce à notre attention et à des mouvements simples, nous avons éveillé le reste du corps. Lorsque nous avons de nouveau soulevé notre tête à la fin de la séance, elle nous semblait aussi légère qu’une plume.

Pourquoi cette différence ? Qu’est-ce que notre corps a appris aujourd’hui ? Nous avons terminé la séance avec cette interrogation, laissant émerger cette nouvelle sensation dans notre quotidien.

12 06 24

La tête légère ou lourde ?

Saviez-vous que notre tête pèse entre 5 kg et 8 kg ? C’est le poids d’un beau bébé, n’est-ce pas ? Ce sont les muscles situés à l’avant et à l’arrière du cou qui nous permettent d’abaisser et de relever la tête.

Une simple leçon assise de la méthode Feldenkrais peut nous conduire à des découvertes profondes sur notre corps et son fonctionnement. Voici un beau témoignage d’une élève :

« Oui, j’ai ressenti une légèreté dans les épaules et surtout dans la tête, qui me semble presque sans poids ! Mes épaules se détendent d’elles-mêmes, retrouvant rapidement un état de calme sans tension. J’ai pris conscience des muscles le long de ma colonne vertébrale, en lien avec les omoplates et la tête. Après un long travail à l’ordinateur, je referai ces doux mouvements d’épaules en avant et en arrière, avec la tête relâchée. »

08 06 24

Ainsi font font font ?

Tournicoti, tournicota ? Ainsi font font font les petites marionnettes ? Spination, pronation ? Ce sont des mots que j’ai utilisés aujourd’hui pour expliquer un mouvement de mains aux élèves. Avez-vous deviné de quel mouvement il s’agit ? C’est le pivotement des mains sur l’axe de l’avant-bras. 

Nos mains peuvent refléter notre état général, et grâce à elles, on peut ressentir de belles sensations, comme un moyen de communication avec soi-même. Vous avez déjà essayé de prêter attention à vos mains quand vous bougez ? C’est incroyable ce qu’on peut découvrir !

En début de leçon, certains élèves étaient un peu perplexes face à ces nouveaux mots. Mais après quelques exercices, tout le monde a compris et a ressenti la différence.

À la fin de la leçon, on a tous senti une belle ouverture de notre ceinture scapulaire. Nos bras étaient aussi légers que des plumes, prêts à s’envoler ! Je vous laisse imaginer comment nos bras se sont transformés !!

Alors, la prochaine fois que vous bougez vos mains, pensez à ce petit pivot qui se fait délicatement et ressentez cette ouverture. Essayez, vous verrez, c’est magique !

05 06 24

La marche et nos appuis

On fait constamment le transfert du poids toute notre vie, comme on respire toute notre vie. Et alors, quand on marche, comment ça se passe ? Pour satisfaire notre curiosité, on a exploré notre conscience en restant debout. Eh oui, une leçon en position debout !

On a observé nos appuis et le transfert de notre poids en se rappelant qu’on est soutenus par nos voûtes plantaires, notre plancher pelvien, notre diaphragme, notre palais de la bouche et notre crâne. Tous ces trucs sont en forme de coupole, c’est marrant, non ?

Alors, qu’est-ce qu’on a découvert à la fin ? Une marche plus sûre, plus stable et plus fluide ! Allons marcher.

30 05 24

Découvrir nos abdominaux et mieux les utiliser

Aujourd’hui, le sujet de notre leçon était de faire connaissance avec nos abdominaux et de les apprivoiser. Non, il ne s’agit pas de faire de la musculation. En explorant notre conscience par la respiration, qui crée des mouvements subtils, nous pouvons éveiller nos abdominaux, les activer et les rendre pleinement fonctionnels.

Les abdominaux deviennent ainsi souples (ne confondez pas l’état mou avec la souplesse !embarassed). Bien sûr, faire des exercices abdominaux pour renforcer ces muscles peut être bénéfique, mais lorsque nous acquérons une meilleure compréhension de leur fonctionnement en ressentant leur présence en nous, cela devient non seulement plus intéressant, mais aussi beaucoup plus efficace.

Cette approche de l’éveil corporel, par le biais de la méthode Feldenkrais, nous permet de développer une conscience fine de nos mouvements et de nos muscles. En intégrant ces découvertes dans notre vie quotidienne, nous pouvons améliorer notre bien-être et notre efficacité corporelle, sans avoir recours à des efforts musculaires intenses.

29 05 24

Venir s’assoir

Allongez-vous sur le dos, les jambes pliées. Saisissez le pied droit avec la main droite et placez la main gauche derrière votre tête. Très doucement, allongez la jambe droite tout en soulevant la tête en même temps. Tel était le début de notre leçon cette semaine. Mais quel est l’objectif de cet exercice ?
En explorant notre corps à travers diverses variations, nous avons pu développer une coordination entre les muscles agonistes et antagonistes. Cette coordination est essentielle pour des mouvements fluides et efficaces. À la fin de la leçon, passer de la position allongée à la position assise s’est fait comme par magie, sans effort.
Ce processus nous a permis de comprendre que le secret ne réside pas dans la force musculaire brute, mais dans une meilleure organisation du corps. Il s’agit de trouver le minimum d’effort nécessaire pour obtenir un maximum d’efficacité. Cette approche met en lumière l’importance de la conscience corporelle et de la précision dans nos mouvements quotidiens.
C’est une invitation à redécouvrir le plaisir de bouger avec facilité et grâce, en accord avec la nature de notre corps.
24 05 24

Mouvement dynamique

Dans Feldenkrais, les mouvements ne sont pas toujours lents. Aujourd’hui, lors de notre leçon, nous avons eu un bel exemple de cela. Nous avons exploré notre corps à travers des mouvements dynamiques, mais ce qui compte vraiment, c’est comment nous les explorons. Quand chaque partie de notre corps s’harmonise dans le mouvement, tout se déroule avec un minimum d’effort, et cela donne naissance à des mouvements dynamiques et fluides.

15 05 24

Diaphragme

Savez-vous que notre diaphragme joue un rôle crucial dans notre bien-être général ? En effet, ce muscle tendu peut être à l’origine de nombreux maux, tels que les douleurs dorsales, les douleurs cervicales et une sensation de fatigue persistante.

Lors d’une des leçons de Feldenkrais cette semaine, nous avons exploré de près cette notion fascinante. Notre objectif était d’apprendre à ressentir notre diaphragme et à comprendre son état actuel, afin de lui redonner de la souplesse et de l’aisance. À travers des mouvements simples mais profonds, nous avons entamé ce voyage vers un diaphragme plus détendu et réceptif.

Dès le début de la séance, en adoptant des mouvements lents et conscients, nous avons progressivement senti notre diaphragme se relâcher. Cette sensation s’est ensuite propagée à l’ensemble de notre corps, apportant un sentiment profond de calme et de tranquillité.

Chaque mouvement devenait plus fluide, libéré des tensions accumulées. Pour certains d’entre nous, cette libération s’est traduite par une diminution des douleurs dorsales, tandis que d’autres ont ressenti comme un drap bien repassé la sensation de soulagement dans leur corps. Certains participants ont même rapporté une suppression des douleurs aux genoux, témoignant ainsi de l’impact profond que peut avoir la libération du diaphragme sur l’ensemble de notre être.

Cette expérience nous a permis de prendre conscience du lien étroit entre notre respiration, notre diaphragme et notre bien-être général. En prenant le temps de nous connecter à notre corps et d’explorer ses sensations, nous avons ouvert la porte à une transformation profonde et durable.

 

14 05 24

Respiration

À notre époque, quand nous abordons le sujet du ventre, nous évoquons souvent des idéaux esthétiques tels que le ventre plat ou musclé. Mais qu’en est-il du ventre dans sa plénitude, de sa capacité à respirer et à s’épanouir ?
Cette semaine, lors d’une leçon en ligne, nous avons invités nos élèves à explorer notre respiration, en mettant l’accent sur les différentes parties de notre ventre – le haut, le milieu et le bas.
Une des participants, une pianiste passionnée, nous a rappelé combien la respiration est importante pour son art. Elle nous a dit qu’elle avait découvert quelque chose de nouveau cette fois-ci : le bas de son ventre. Elle a été surprise de constater à quel point cette partie souvent négligée de son corps pouvait respirer différemment.
Cette expérience nous rappelle l’importance de prêter attention à notre corps dans sa totalité, au-delà des apparences extérieures. En explorant notre respiration et en redécouvrant notre ventre, nous pouvons libérer des énergies bloquées et révéler un potentiel insoupçonné.
Dans la pratique du Feldenkrais, nous trouvons un moyen simple et doux de mieux comprendre notre corps et son fonctionnement.
02 05 24

Plancher pelvien

Cette semaine, une autre leçon est programmée pour le cours en ligne portant sur le plancher pelvien. Cette partie, bien que peu familière pour certains, est fondamentale pour notre santé. Parmi les participants, plusieurs musiciennes ont particulièrement apprécié cette session, notamment celles jouant d’un instrument à vent.

28 04 24

A quatre pattes

Cette semaine, une leçon à quatre pattes était au programme. Pourquoi ? Pour assouplir mon dos ? Oui, mais pas seulement. Il s’agit également d’explorer les différentes façons d’arrondir et d’arquer mon dos. Mon cerveau m’aide à comprendre comment intégrer ma tête et mon bassin dans ces mouvements. Quand ces deux parties s’harmonisent enfin, le résultat est incroyable. Je ressens vraiment une amélioration dans ma vie quotidienne : je peux me baisser plus facilement pour porter un carton, mes hanches se plient sans douleur, et même étendre le linge est devenu plus confortable. Une petite touche de confort s’est ajoutée à mon quotidien.
27 04 24

Coordination et harmonisation

Cette semaine, l’une des leçons nous a emmenés dans un voyage intérieur en explorant des mouvements simples et lents. Même les gestes les plus modestes peuvent être transformés en expériences profondément enrichissantes lorsque notre attention et nos ressentis s’y mêlent. À la fin de cette séance, une sensation de légèreté a envahi nos corps, comme si nous flottions au-dessus du sol. Cette expérience a été amplifiée par une posture empreinte d’une grande disponibilité, prête à répondre à chaque impulsion et à être plus efficaces dans nos mouvements.
Dans une autre leçon, nous avons exploré la dynamique du mouvement en faisant l’expérience de la relation harmonieuse entre chaque partie de notre corps. Nous avons réalisé que nos membres, nos articulations et nos muscles peuvent fonctionner à la fois de manière indépendante et synchronisée. Cette découverte fascinante nous a permis de créer des mouvements coordonnés et fluides, où chaque partie du corps contribue de manière concertée à l’ensemble.
En somme, cette semaine a été une exploration profonde de la connexion entre le corps et l’esprit, nous enseignant que chaque mouvement, chaque posture, est une occasion d’enrichir notre expérience sensorielle et d’améliorer notre capacité à nous engager dans le monde avec présence et efficacité. »
A bientôt.
25 04 24